Vos questions fréquentes...

Quelle est la différence entre l'ostéopathie et la chiropraxie ?

La chiropraxie n’a pas le même champ de compétences que l’ostéopathie.

Le chiropracteur est un spécialiste du système neuro-musculo-squelettique, du rachis et de l’appareil locomoteur.

La chiropraxie et l’ostéopathie ne disposent pas du même champ légal. Le décret d’actes permet une plus grande autonomie aux chiropracteurs.

Les chiropracteurs sont en effet autorisés à effectuer tous types de mobilisations et de manipulations à vecteurs de force, instrumentales ou mécaniquement assistés, permettant ainsi une prise en charge complète.

Quelle formation pour être chiropracteur ?

La formation requise en France est de 5000 heures de cours réparties sur 5 années académiques après le baccalauréat. Le parcours de formation des chiropracteurs compte en effet des cours de biologie, physique et chimie très avancés, mais également un lourd contingent d’heures d’anatomie et de sémiologie, dispensées par des universitaires, des médecins et des chiropracteurs.

En France, la formation est dispensée par une unique école, l’Institut Franco-Européen de Chiropraxie (IFEC), agréée par le ministère de la santé. Les étudiants chiropracteurs bénéficient de conventions passées avec des centres hospitaliers et cliniques où ils suivent, à partir de la quatrième année, quatre stages obligatoires en neurologie, rhumatologie, orthopédie et radiologie. 

Après validation d’un stage clinique chiropratique de 15 mois en 5ème année et réussite de l’examen final, l’étudiant se voit remettre le diplôme de Chiropracteur, agréé par le Ministère de la Santé, qui permet d’user du titre de Chiropracteur sur le territoire national.

Est-ce que les chiropracteurs sont des médecins ?

Le traitement chiropratique est une méthode de soins manuelle et naturelle, complémentaire de la médecine traditionnelle allopathique.

La chiropraxie n’est en aucun cas un substitut de la médecine. Les chiropracteurs sont néanmoins formés pour évaluer vos symptômes, les traiter et vous référer auprès d’un médecin si nécessaire.

A ce titre, vous pouvez consulter directement votre chiropracteur, en première intention, sans prescription médicale.

Est-ce que tout le monde peut consulter un chiropracteur ?

La chiropraxie est indiquée pour tous, sans limite d’âge, mais se révèle particulièrement utile à certaines étapes de la vie (naissance, acquisition de la marche, croissance, mauvaises postures répétées, port de charges trop lourdes, stress, …).

L’objectif des soins chiropratiques est de permettre le fonctionnement optimal du système nerveux, en corrigeant les blocages vertébraux et/ou articulaires pouvant générer une dysfonction/irritation nerveuse.

Aussi, la chiropraxie vise à détecter, corriger et prévenir les troubles neuro musculo-squelettiques; notamment au niveau de la colonne vertébrale et des articulations périphériques, sans oublier leurs conséquences. 

Le chiropracteur propose à la personne qui le consulte une prise en charge adaptée, centrée sur les besoins et l’état de santé de celle-ci, ainsi que les éventuelles alternatives thérapeutiques adaptées à son cas. 

Le traitement chiropratique est-il douloureux ?

Non. L’ajustement chiropratique doit être indolore.

La correction d’un déséquilibre peut ponctuellement réveiller quelques anciennes douleurs, certaines fois passées inaperçues, qui disparaissent rapidement après la séance.

Le chiropracteur pourra travailler avec différentes techniques:

  • La manipulation, qui est une manœuvre rapide, de faible amplitude, appliquée directement ou indirectement sur une articulation. L’application contrôlée de cette force peut être manuelle, instrumentale (Activator, Arthrostim, …) ou assistée mécaniquement (speeder, drop, …). La manipulation vise une restauration de la fonction articulaire.
  • La mobilisation articulaire, qui peut être soit active, soit passive et qui s’adresse à une ou plusieurs articulations consécutives. La mobilisation est un mouvement lent et de grande amplitude. La mobilisation vise une restauration de l’amplitude articulaire.

Combien de séances sont nécessaires pour un traitement chiropratique ?

Le nombre de séances nécessaires pour corriger un déséquilibre de la colonne vertébrale, ou un dysfonctionnement des articulations, ou du système nerveux, dépend avant tout du symptôme , mais peut également être variable d’une personne à une autre. Néanmoins, notez que plus un problème est ancien (chronique), plus le corps aura besoin de temps pour se réguler. Aussi, selon la sévérité et l’ancienneté des symptômes, comptez entre 1 et 3 séances pour faire disparaître les symptômes dans un premier temps. Dans un second temps, afin que votre corps soit capable de mieux fonctionner durablement, des soins d’entretien et de prévention sont vivement recommandés.

La chiropraxie est-elle remboursée par la sécurité sociale ?

La Sécurité Sociale ne rembourse pas les soins chiropratiques, cependant de nombreuses mutuelles complémentaires prennent en charge la totalité ou une partie du coût des séances. Une note d’honoraires nominative à adresser à votre mutuelle vous sera éditée à l’issue de chaque consultation.